Les meilleurs dialogues de la série Ashes to Ashes Voici une liste non exhaustive des meilleurs dialogues de la série. Qu'elles soient drôles, émouvantes ou chocs, ces répliques ne vous auront probablement pas laissé indifférents.


Episode 1#01 "Déjà vu"
Alex : Evan t'a offert quoi pour ton anniversaire, Molls ?
Molly : Un Blackberry.
Alex : Je t'en achèterai d'autres, on pourra faire de la confiture.

Alex : Si vous vous laissez mener par une fierté irrationnelle et une suffisance illusoire, ce pouvoir fugace s'évanouira quand ils vous tueront.
Ray : C'est moi ou les putes ont le cerveau qui pousse ?

Gene : Si cette jupe était plus courte, je verrais le contenu de son estomac.

Alex : Juillet 1981. C'est l'année où mes parents sont morts.
Gene : De quoi, troubles mentaux ?

Alex : Je dois savoir ce qui se passe à l'extérieur, Chris. Je suis inconsciente et j'ai besoin qu'on me réanime.
Chris : Ça me fait pareil le week-end.

Alex : Qu'est-ce que vous avez de spécial, "Gene" ? Pourquoi vous nous hantez comme ça ?
Gene : C'est mon après-rasage.

Shaz : Voilà, m'dame. Des habits tout propres.
Alex : Merci Shaz.
Shaz : Ils viennent d'une dame écrasée par une camionette.
Alex : Fantastique.

Alex : Vous savez, c'est moi qui ait inventé ce monde.
Gene : J'ai inventé un truc, une fois. Le coup de poing sans bleus.

Alex : Quoi ?
Gene : Vous, en cuir, ce truc à la main, ça me file la trique.

Gene : Bon, allez. Vous aviez raison pour Layton. Vous êtes forte pour savoir comment pensent les gens. La psychiatrie.
Alex : Psychologie !
Gene : Pareil !
Alex : Oh, non. J'avais un plan. Je voulais rentrer chez moi.
Gene : Votre présence est requise encore un moment. Par moi !


Episode 1#02 "The happy day"
Gene : Enlevez cette ceinture. Vous êtes flic, pas curé !

Alex : Taisez-vous ! C'est mon hallucination, alors on va m'écouter !
Gene : Excusez ma collègue. Une éducation d'aristo, mais des manières de rat d'égout.

Alex : J'ai des amis qui trouvent que je manque d'humour, mais un chien exploseur dans mon inconscient...

Gene : Les RG sont nerveux comme une vierge dans un bordel.

Gene : Donc, pas de ratés entre aujourd'hui et le dépucelage royal, compris ?

Gene : Danny Moore est au comité des promoteurs pour les Docklands. Né dans l'East End, il a grimpé les échelons à l'ancienne, il vaut bien un million.
Alex : Vraiment ? Un vrai homme d'affaires thatcheriste ? Le rêve absolu.
Gene : Il est ami avec la Grande Tourte, alors sachez vous tenir.

Gene : Du nouveau sur le Front de Libération de Londres, Raymondo ?
Ray : Que dalle. C'est sûrement des gamins qui s'amusent.
Gene : Ah oui ? Je te le rappellerai quand on ramassera des bouts de vicomtes à Buckingham.

Gene : Quant à Danny Moore, il ne vaut guère mieux qu'un bâtard infesté de puces, mais c'est notre boulot de le protéger.
Ray : De quoi ? La dynamite ou Drake ?
Gene : C'est peut-être une nana, mais c'est ta supérieure, ne l'oublie pas !

Gene : Capitaine Rotschild. Je vois que vous êtes encore bourrée et fringuée comme une tapineuse.
Alex : Je vous emmerde, gros paquet de saindoux fasciste !


Episode 1#03 "Nothing changes"
Alex : On doit employer une procédure cognitive.
Gene : On n'en a plus, de cognitif. Et si on lui parlait, plutôt ?
Alex : Je doute qu'elle s'ouvre à un homme.
Gene : Plein de femmes se sont ouvertes à moi sans même un panaché dans le gosier.

Gene : Trixie, de son vrai nom, Patricia Walsh. Récemment promue de la rue à une agence de call-girls. Elle a vu plus de moineaux que Titi à une réunion de famille.

Alex : On dit que les victimes de viol ont du mal à être entendues. Je me demande pourquoi.
Gene : Son boulot, c'est de coucher.
Alex : Il ne s'agit pas de sexe mais de contrôle, de pouvoir, de revanche...
Gene : Vous m'en parlerez une autre fois, quand je serai dans le coma, ou mort.

Trixie : Je savais que je perdrais mon temps.
Gene : Félicitations, ma chatte, premier truc intelligent que tu sors. Laisse tomber ça plus vite que ta culotte ou je t'arrête pour la perte de temps !

Alex : On doit donc revenir sur son parcours, voir si on a raté quelque chose.
Ray : C'est nous que vous visez ?
Alex : Non, mais un regard neuf pourrait permettre une découverte.
Ray : Tout va bien les gars, Wonder Woman est là.

Alex : Pourquoi Trixie mentirait ?
Gene : Parce qu'elle veut se venger de l'agence qui l'a virée ! Une call-girl qui accuse un client de viol, ça passe aussi bien qu'une côte de porc à un mariage juif.

Alex : On fait venir tous les membres du personnel qui étaient sur le bateau le soir de l'agression.
Gene : Non.
Alex : Quoi ?
Gene : La bateau appartient à Leonard Roseberry-Sykes, qui est plus chieur qu'un paquet de laxatifs.

Gene : Pourquoi vous vous sentez autant concernée ?
Alex : Il me faut une raison ?
Gene : Oui.
Alex : D'accord. Le cadavre dans le placard. L'école privée, les années de fac élitiste, tout ça pour rien. Parce que moi, Alex Drake, j'ai été... prostituée.
Chris : La vache.
Ray : Je le savais.
Alex : Voilà, c'est dit.
Gene : Bordel de nouille.

Alex : D'accord, je ne suis pas une putain. Mais si j'en étais une, vous savez quoi ? Je serais bien trop chère pour vous.
Gene : Vous parlez peut-être comme une snob ma belle, mais je préférerais aller avec l'une d'elles plutôt que de gâcher mon fric avec une aigrie, une tordue, une cinglée, une pétasse bêcheuse coincée du cul comme vous.

Alex : C'est votre faute !
Gene : Depuis quand ?
Alex : Vous m'avez laissée toute seule et j'ai fini avec un connard thatchériste.
Gene : Je vous ai dit d'aller vous coucher. Toute seule.

Alex : J'ai une idée. On pourrait provoquer une réaction. Dites-lui que vous méprisez les femmes comme moi. Que pour vous, je suis comme une prostituée. Vous n'avez aucun respect pour ce genre de femmes. En fait, Gene... restez vous-même.

Gene : On t'embarque pour le meurtre de Delphine Parkes, viol et tentative de meurtre sur Nina Akaboa. Tout ce que tu diras sera noté, déchiré et fourré dans ton oesophage jusqu'à ce que mort s'ensuive. Gene Hunt, chapitre 1, verset 2.

Alex : Pas de sermon. Vous avez bien fait.
Gene : J'ai l'ouïe qui déraille ? Je jurerais avoir entendu "vous avez bien fait".


Episode 1#04 "The missing link"
Alex : Ça vous gêne pas qu'un corps disparaisse ?
Gene : Seulement s'il s'est levé de la table pour aller se promener.

Gene : Qui l'a signalé ?
Chris : Sa mère.
Gene : Allons lui annoncer. Vite, avant que Rotschild reprenne son souffle !

Gene : "Codes secrets", ben voyons.
Alex : Et s'il y a un lien ?
Gene : Et si Lee Harvey Oswald avait tué Elvis depuis la lune ?
Alex : Ça vous inquiète pas ?
Gene : Si. Rotschild se déchaîne avec ses théories. Tous aux abris !

Gene : Si le gouvernement a des secrets, c'est pour notre bien !
Alex : Quel naïf.
Gene : Et vous, quelle chieuse !

Gene : Seigneur, si c'est un test, je risque de le rater.

Gene : Je vais mourir dans un coffre-fort en compagnie d'une snob à grande gueule qui a la tête remplie de neurones et le bon sens d'un hanneton.


Episode 1#05 "The smoking gun"
Chris : Deux procès pour coups et blessures, deux fois acquitté pour manque de preuves.
Gene : Enfoirés de juges. Ils reconnaîtraient pas un criminel même s'il cramait leur maison et faisait du trampoline sur leur femme juste sous leur nez crochu.

Alex : Vous trouvez peut-être que ça va mal, mais si vous saviez ce qui arrivera... Des junkies armés d'Uzis. Des gosses tués dans la rue, pris dans la ligne de tir. Nos gosses, nos rues. Et si je peux arrêter ça, arrêter ces flingues, je pourrai arrêter les balles et peut-être que je pourrai rentrer chez moi.
Gene : En langage de barjo constipée, ça veut bien dire que Neary mérite de tomber ?

Alex : De quoi vous avez peur ?
Gene : D'être coincé dans un cagibi et obligé de vous écouter jusqu'à la fin des temps.

Alex : On a trouvé la couverture, Marcus et moi, on a fait le trottoir.
Gene : Ensemble ?
Alex : Non, c'est la couverture.
Gene : Dommage. Ça aurait pu m'intéresser.
Alex : Attendez un peu. Ça vaut le coup d'être éclairci. Je vous imagine en train d'imaginer me payer pour coucher avec vous dans mon rôle imaginaire de prostituée imaginaire.
Gene : Vos pensées doivent être drôlement crades.

Alex : Bon, cette opération n'a pas apporté autant d'infos que je l'espérais.
Gene : Opération ? Si vous étiez chirurgien, je serais six pieds sous terre.

Alex : C'est ça, le micro ?
Chris : Circuits intégrés.
Alex : Autant lui donner un mégaphone ou des pigeons voyageurs !

Gene : Vous savez, jusqu'ici, je vous prenais pour une grande sensible. Mais vous êtes une dure à cuire quand vous voulez. Ça me fout carrément la trique.

Alex : Qu'est-ce que je fais vraiment ici ? A quoi ça sert, tout ça ?
Gene : A vous habiller comme une pute, remuer votre postérieur devant moi et remplir mes journées de brefs aperçus des profondeurs de votre esprit dépravé. Moi ça me va, Rothschild.


Episode 1#06 "Over the hill"
Gene : Si vous voulez pioncer, devenez pompier !

Gene : Il y en a qui se tapent le Top 50. Moi, c'est le Top Sans-Couilles !

Ray : D'où vient le tuyau ?
Gene : Un citoyen lambda.
Chris : Lambda qui ?

Shaz : Avant de vous laisser, je pourrais parler à Chris ?
Ray : On fait quoi, là, la radio dédicaces ?
Gene : Désolé, il est occupé à faire le policier, là.

Chas Cale : En dehors du fait que j'ai arrêté et que ma femme me tuerait, à l'époque, je braquais des banques. OK ? Des banques. Pas des foutus bureaux de poste ! Vous m'insultez.
Gene : Et je suis un nichon de la Reine-Mère si t'es pas coupable.

Gene : Je vais te faire tomber plus vite qu'un canard dans Chasse et Pêche.

Gene : Je serai au pub. Aucune compagnie requise.
Alex : J'ai besoin de vous.
Gene : Ni appréciée.
Alex : Je vous interdis de mollir !

Alex : Vous doutez, soit, mais j'étais là quand vous avez dit "Chas Cale", et vous étiez sûr de vous.
Gene : Vous allez vous le rentrer dans le crâne ? On n'a pas de preuves ! Un détail pour vous, je sais, mais très à la mode ces temps-ci.

Luigi : Où sont vos hommes ? Et pourquoi la charmante signorina est là-haut, toute seule aussi ?
Gene : Les gars vont arriver. Quant à la signorina, elle peut se jeter par la fenêtre si ça lui chante.
Luigi : Je vois. Faites attention. Qui va la rattraper ?
Gene : Personne, avec du pot !

Gene : Sale pète-sec bornée.
Alex : Bonapartiste.
Gene : C'est quoi, une maladie des os ?

Alex : En tout cas, faites confiance à votre instinct vieillissant, vous êtes encore loin de la fleur de l'âge.
Gene : Vous avez raison. En fait, dans 3 minutes, je serai au top de ma virilité. On en profite ?
Alex : Malheureusement, j'ai la migraine.


Episode 1#07 "Charity begins at home"
Gene : Raymondo, contacte nos perlots habituels.
Ray : Je suis dessus plus vite qu'un morpion sur une pute.

Alex : Le cerveau est un organe étonnant...
Gene : J'en ai un, d'organe étonnant.
Alex : Il a des capacités insoupçonnées.
Gene : Pareil.

Alex : Gil, voilà ce qu'on va faire. On va revenir sur vos pas. En revenant en arrière, on verra si on peut déloger un souvenir enfoui.
Gene : Et après, on examinera des entrailles de mouton, elles auront peut-être des choses à dire !

Gene : Hey vous ! Éteignez-moi ce barouf ou je vous embarque et je vous mets Val Doonican en boucle jusqu'au suicide.

Gene : Gil collecte ses fonds et roule dans Marple Street, ici. Avant que vous ne posiez la question, la gaufrette, c'est la baignoire.

Gene : Les enflures sautent dans leur voiture, filent par Crate Lane et atterrissent dans Marple Street. Et là, la piste est plus froide que les burnes d'un pingouin.

Alex : Bon, c'est bien. J'ai le contrôle. Aucun de vous ne va mourir... sauf si je décide de vous tuer.

Gil Hollis : C'est glauque, ici.
Alex : Et encore, le commissaire Hunt n'est pas là !

Gene : Gil Hollis est notre seul témoin et j'ai vu de la crème anglaise plus solide que lui.

Gene : Du calme, ma belle. J'enquête sur un vol, j'auditionne pas pour Hello, Dolly !

Alex : Vous foutez tout en l'air, enfoiré de tête de lard !
Gene : Je me suis ridiculisé à la télé pour vous, à dire des trucs que je comprenais pas. Vous croyez que je vais jeter mon instinct à l'égout pour satisfaire votre égo ? Vous pouvez courir !

Ray : Salope !
Gene : Restez poli, Sergent. Vous parlez à un capitaine.

Shaz : Chris, on devait sortir, tu te rappelles ?
Chris : Viens avec moi, on combat les méchants ensemble. John Steed et Emma Peel.
Ray : Columbo et son chien, plutôt.

Alex : On doit inculper Hollis.
Gene : Allez-y, moi je suis en congé.
Alex : Vous attendez que je rampe à vos pieds pour regonfler votre égo de mâle ?
Gene : Si vous avez envie de tomber à genoux, j'y vois pas d'inconvénient.

Gene : Et puis merde, j'y vais.
Alex : Vous pouvez pas y aller ! Quelqu'un va mourir.
Gene : Je vais pas crever dans une trattoria !


Episode 1#08 "Alex's big day"
Alex : On sait que l'explosion aura lieu quelque part près d'un panneau publicitaire pour un savon, "Tout en douceur".
Chris : Ma mère s'en sert. Il sent la sardine.
Alex : Contactez la municipalité et les annonceurs.
Chris : Ils peuvent enlever l'odeur de sardine ?

Gene : Cet endroit brillera comme la cramouille d'une pucelle. Compris ?

Alex : Oncle Angus.
Ray : C'est comme ça qu'il se surnomme ce vieux cochon ?
Alex : Ils ont dû emprunter sa voiture.
Gene : C'est moi ou vous causez en langage extraterrestre ?

Gene : Pour une fois que tu dois être présentable, t'as l'air d'un cul de babouin à moustache.

Gene : Encore un mot Mme Barjot et je vous pends à la fenêtre par l'élastique de votre culotte !

Alex : Vous me devez toujours un dîner.
Gene : Hein ?
Alex : C'est ma dernière soirée ici. Ce soir, donc. Notre dernier repas.
Gene : C'est moi qui ferai Jésus ?

Gene : Pour la peine, vous bouffez du fromage. Je dîne pas avec une nana qui a plus faim après un demi oeuf-mayonnaise.

Caroline Price : Tim, je dis juste que parfois, il faut passer à autre chose. C'est tout.
Tim Price : Quand tu es entrée dans la salle commune ce jour-là, j'ai su qu'on ferait notre vie ensemble.
Caroline Price : J'avais 18 ans.
Tim Price : 18 ou 80, ça ne change rien.
Caroline Price : On n'est plus des étudiants. On change ou on meurt.
Tim Price : Toute notre vie ensemble.
Ray : Même dans Dynastie les dialogues sont mieux que ça !

Alex : Je vous connais. Vous allez animer sur Radio 6. Vous vous marierez et vous aurez deux enfants.
Ray : T'inquiète, elle déraille tout le temps.

Gene : Où est Lord Ducon ?
Viv : Il a demandé à être mis en cellule.
Gene : Hein ?
Viv : Il veut savoir ce que ça fait.
Gene : Oh, miséricorde !

Gene : J'ai vu votre croupion et même les jambes d'un joueur de cricket sont plus rembourrées.

Lord Scarman : Le harcèlement policier des minorités sexuelles et raciales est une maladie endémique et indéracinable qui menace la survie même de notre société.
Gene : Ça sent le best-seller, ce titre !

Gene : Dans 20 ans, quand les rues crouleront sous la crasse et que vous aurez trop peur pour sortir de votre grosse baraque de bourge, venez pas me chercher. Moi, je serai en Espagne, en train de dorer sous le soleil comme une saucisse grillée !


Episode 2#01
Chris : On est dans quel tunnel ?
Alex : Le 96. Pourquoi ?
Chris : Pas le 69 ?
Gene : Je suis sûr que le capitaine Drake s'y connaît en 69.

Ray : C'est la princesse Margaret !
Alex : Que fait-elle à Soho ?
Ray : Sa couturière est ici.
Gene : Sixième pour la succession au trône. Gene Hunt ne poireaute pas pour la sixième de la liste.

Alex : Asphyxie autoérotique.
Gene : Quoi ?
Alex : En s'étranglant, ses neurones libèrent du glutamate. Pour éviter l'overdose, le cerveau libère un récepteur. Ces récepteurs donnent un sentiment d'euphorie.
Gene : Je savais pas que vous aviez un doctorat en masturbation inspecteur Drake.

Gene : Affaire classée. Une pute lui astiquait le manche et il a claqué sur place. La pute a flippé, s'est barrée par Berwick Street en perdant le Polaroïd.
Alex : Un accident ?
Gene : Ça aurait pris une heure à Columbo.

Chris : Tu vois cette femme, là-bas ? Je l'ai su dès la première fois que je l'ai vue. Magnifique. Gentille. Courageuse comme une lionne.
Ray : Moi, je vois que Shaz.

Gene : On ne connaît jamais personne, Bolly. Le grand mensonge, c'est de faire comme si.
Alex : Vous ne parlez jamais de Mme Hunt, hein ? L'ex-Mme Hunt.
Gene : C'est vrai. Jamais.

Alex : Un jour, j'irai à un déjeuner de la Femme de l'Année.
Gene : Arrêtez avec vos grands airs, je vous vois bien agiter vos lolos là-haut.
Alex : Dans vos rêves.
Gene : J'espère bien.

Gene : Et voilà. Un jeu sexuel qui a mal tourné. Affaire classée. Quoi ?
Alex : C'est tout ? J'ai vu du bacon griller plus longtemps que ça. Voilà que je parle comme vous.

Alex : Je suis morte ?
Gene : Si je suis Saint-Pierre, oui. Mais ça m'étonnerait beaucoup, pas vous ?

Gene : Vous attirez les cinglés. J'ai remarqué ça, chez vous.
Alex : Oui, moi aussi.

Gene : Vous allez où comme ça ?
Alex : Je viens avec vous.
Gene : Vous êtes increvable, hein ?

Gene : Si Mac avait quelque chose à voir avec la mort de Sean Irvine, tout ce en quoi je crois serait faux.
Alex : Bienvenue dans mon monde.


Episode 2#02
Chris : Doucement dans le virage, patron.
Gene : Pas de leçon de conduite ! Je connais cette caisse mieux que mes couilles.

Docteur Battleford : Je suis médecin. Il est mort.
Gene : Vous avez fait cinq ans d'études pour ça ?

Alex : Je vais à la morgue. Je veux savoir ce que Jed Wicklow avait dans son organisme.
Ray : Vous fatiguez pas, les manouches ont tiré le corps. C'est suspect si vous voulez mon avis.
Alex : Je ne l'ai pas demandé.
Gene : C'est peut-être la solution.
Alex : Comment ça ?
Gene : L'enquête disparaît avec le corps.
Alex : Je vais faire semblant que vous n'avez pas dit ça.

Alex : Pourquoi vous ne me laissez pas m'occuper de ça ?
Gene : Vous, seule parmi les manouches ? Ils vont faire un piège à lapins de votre culotte.

La voyante : Vous ! J'aimerais bien vous lire.
Gene : Lisez un magazine, je suis occupé.

Gene : Vous ne croyez pas à ces conneries vaudou quand même ? Je vous suggère de garder votre jolie petite tête dans le monde réel.
Alex : Mais que faire si jamais il y a plus d'un monde réel ?

Alex : Une réaction normale pourrait être "Et si j'avais été au volant ?" ou bien "Quelqu'un voulait ma mort ?".
Docteur Battleford : C'est de la pseudo-psychologie !
Gene : Psychiatrie en fait.
Alex : Psychologie.
Gene : Merde.

Gene : Je vous préviens, les clubs c'est pas trop mon truc. J'ai été banni des scouts à vie.

Alva : Vous avez des enfants. Vous savez ce que je veux dire.
Alex : Oui, j'en ai. Une fille, Milly. Molly !
Alva : Faudrait vous décider.

Gene : Vous perdez votre temps, Drake.
Alex : Et vous me décevez beaucoup, patron.

Gene : Le bandeau, j'aime pas ça.
Mac : Il représente l'obscurité spirituelle.
Gene : Je suis pas si spirituel que ça.

Alex : Si vous croyez préserver un idéal, allez vous faire pendre. Allez tous vous faire pendre ! Newman et Scarman ont raison ! Vous êtes un pourri...
Gene : Vous avez un joli minois mais vous tirez plus en longueur que l'Eurovision.

Alex : Parce que j'ai peur la plupart du temps, et vous... vous étiez l'une des choses sur lesquelles je pouvais compter. Vous êtes têtu et colérique, prétentieux...
Gene : Vous allez me faire rougir.
Alex : Vous ne comprenez vraiment pas, hein ? Vous ne comprenez pas. Je pensais vous avoir perdu.

Alex : Ça va ?
Gene : Disons que j'interdis à Luigi de me refaire des lasagnes.

Gene : Vous avez vu ? Oxtail est revenu. Ils ont dû lire ma lettre.
Alex : Vous appelez ça une lettre ? "Oxtail. Tout de suite."


Episode 2#03
Nigel Pattison : Je veux être protégé. Des policiers pour monter la garde.
Ray : On nous loue pas à l'heure comme une tapineuse.
Chris : Ou un pédalo.

Gene : Ray, vire Bugs Bunny et redescends ta manche. T'as l'air d'un fermier qui va traire.

Alex : Kevin Hales n'était pas suicidaire.
Gene : Merci, Miss Marple.

Alex : Plus on s'approche de la vérité, plus les preuves partent en fumée.
Gene : Et 1 + 1 = 48.

Gene : Deux fois en une journée. Espérons que celui-là respire encore.

Robin Elliot : Croyez-vous qu'il y a une différence entre le statut moral des humains et le statut moral des animaux ?
Gene : On est dans une enquête criminelle, pas sur Radio 4.

Gene : C'est un bureau de police ou un comptoir maquillage ?
Chris : Sept ans de malheur.
Gene : Contrairement au bonheur qu'on éprouve en ce moment sans aucune piste et avec un attentat imminent ?

Gene : Robin Elliott est en prison. Il n'a aucun contact avec le monde extérieur. Faut-il que je le tatoue sur mes testicules et que je les agite devant vous pour vous éviter d'oublier ?

Jeremy Hulse : Il avait un sens exagéré de sa propre importance. Comme si lui seul connaissait "la vérité".
Gene : Ça me rappelle quelqu'un.

Jeremy Hulse : J'ai de la place pour deux.
Gene : Je monte pas dans cette tapette-mobile.
Ray : Ça me dérange pas d'escorter la Quattro.
Gene : Quelle générosité. Tu seras donc ravi d'escorter le bus.

Gene : Combien de psychiatres pour changer une ampoule ?
Jeremy Hulse : Psychanalystes.
Alex : Psychologues.
Gene : Nom de Dieu !

Gene : Que tous les hommes se mettent de ce côté et les femmes de l'autre. Quant à toi... du côté que tu veux.

Adrian Mansfield : Je dois bosser. J'ai pas d'argent de mes parents, contrairement à eux.
Gene : J'ai pas d'argent de mes parents non plus, alors rends la monnaie.

Adrian Mansfield : Je savais pas que c'était un état policier.
Gene : Ah bon ? Maintenant tu le sais. Tu viens juste d'entrer au pays de Gene Hunt. Chef d'État, Gene Hunt. Chef de la justice, Gene Hunt. Exécutif, Gene Hunt. Il est nul au football, il gagnera jamais l'Eurovision, mais il repère la gueule d'un terroriste à 100 mètres.

Gene : C'était bien la peine de faire des études. Vous dansez avec le diable et c'est lui qui mène la danse.
Alex : C'est Robin qui contrôle tout ça.
Gene : C'est vous qu'il contrôle !

Alex : Merci d'être venu me sauver.
Gene : Ne faites jamais confiance à un homme qui a un guide du sexe. Il y a certaines choses qu'on doit savoir faire sans lire un manuel.


Episode 2#04
Gene : Je suis prêt.
Alex : C'est un grand pas.
Gene : Entre vous et moi, Bols, je suis désireux de le faire depuis des semaines.
Alex : Oui moi aussi. Mais je ne savais pas si vous étiez sur la même longueur d'onde.

Gene : C'est mon manteau.
Jackie Queen : C'est pour ça que je suis là. Tu l'as laissé à mon appartement. A bien y réfléchir, ce n'est pas la seule chose que tu as laissé.

Alex : Pouvez-vous arrêtez de fumer ? Parce que ça nuit à la croissance du bébé.
Jackie Queen : Il sortira plus facilement alors, non ?

Jackie Queen : Il était tellement ivre qu'aucun taxi n'a voulu le prendre. J'ai donc eu pitié de lui et je l'ai ramené chez moi.
Alex : Vous avez vraiment couché avec lui ?
Jackie Queen : Le chauffage était cassé, il faisait froid.

Jackie Queen : Le père est soit toi, soit le bassiste noir du groupe de Neil Diamond.
Gene : Je pense que tu te fiches de moi.
Jackie Queen : Tu crois ? Y a plus qu'à attendre.
Alex : Le bruit des petits pas des mini bottes en croco.

Jackie Queen : Depuis quand tu laisses la dactylo donné son avis ?
Alex : Excusez-moi, je ne suis pas dactylo, je suis capitaine.

Chris : Ce n'est pas un crime d'essayer de repérer une jolie fille dans une station de bus.
Ray : C'est un bon passe-temps.

Alex : Vous auriez pu trouver mieux.
Gene : Qu'est ce qui ne va pas avec elle ?
Alex : Outre le fait qu'elle est journaliste et de Glasgow ?
Gene : Mince alors, vous parlez comme moi, Bolly.

Alex : Il mène une vie plutôt tranquille, il fait régulièrement des dons aux oeuvres de bienfaisance.
Gene : Ne faites jamais confiance à un homme qui donne aux oeuvres de bienfaisance.

Gene : Bon, un mot sur la brutalité policière : allez-y à fond.

Jackie Queen : Tu me demandes en mariage ?
Gene : S'il sort couleur Gene Genie. Sinon, tu te débrouilles.
Ray : Faites pas ça, patron. Asseyez-vous.
Chris : On pourra faire un double mariage.
Alex : C'est comme regarder un carambolage au ralenti.

Gene : Trois règles. Je ne veux jamais te voir sans maquillage, je ne veux jamais aller à Glasgow et il s'appelera Gene.

Jackie Queen : Avant de nous laisser emporter dans le romantisme et la joie, je peux dire quelque chose ?
Alex : Pour que ce soit un cauchemar total ?
Jackie Queen : Je ne voudrais pas coucher avec toi si tu étais le dernier homme de la planète.

Jackie Queen : Il se passe quelque chose entre vous et Hunt ?
Alex : Mon dieu, non !

Gene : Après vous, Bols.
Alex : Vous d'abord.
Gene : Non, je vous aide.
Alex : Et puis comme ça vous pourrez mater mon cul.

Gene : Vous êtes profileuse. Ami ou ennemi ?
Alex : C'est un chien !


Episode 2#05
Alex : Nous devons aller chez les Drake !
Gene : Les Drake ? Ne me dites pas qu'ils ont le malheur d'être de votre famille ?

Gene : T'es malade ?
Ray : Non. Pourquoi ?
Gene : Tu l'as frappé qu'une fois.

Alex : Combien de doigts j'ai ?
Gene : Ne lui posez pas des questions trop difficiles, Drake.

Alex : Ayez confiance en moi, ça ne peut pas être George Staines.
Gene : Et votre boule de cristal dit qui ça peut être, Mme Cinglée ?

Gene : J'ai besoin de cette arrestation où le préfet va me passer les couilles au mixeur.

Gene : Te fous pas de nous, trésor. Tu fais tes tournées dans son ancien quartier. Il était en Espagne, tu parles espagnol. Les Drake ont été cambriolés, tu connais les Drake. Coïncidence ?
Gaynor Mason : En un mot, oui.
Gene : En un mot, foutaises.

Gene : Bien, curry avec une pinte.
Alex : Je suis occupée ce soir.
Gene : Vous avez une meilleure offre ?
Alex : Ouais, peut-être.
Gene : Avec le vieil homme, Boris Johnson ? Vous feriez mieux de ne pas veiller trop tard, il va s'endormir dans son cacao... ou son cocktail Molotov.
Alex : Quoi ?
Gene : Et bien, il est russe, n'est-ce pas ?
Alex : Non, il est anglais pour autant que je sache.
Gene : C'est sérieux ?
Alex : Ca pourrait l'être, oui.
Gene : Bien. Très bien. Amusez-vous bien avec Boris.

Martin Summers : Allez-y, tirez. Mais je dois vous avertir que vous risquez d'éliminer la seule personne à pouvoir vous aider ici. Alors, n'ayez pas peur.
Alex : Vous m'appelez pour m'intimider, vous m'envoyez des roses comme une sorte de harceleur fou, vous avez essayé de m'empoisonner et je ne devrais pas avoir peur ?

Gene : Bols ? Ne pleurez pas. C'est un ordre.
Alex : Je ne pleure pas.
Gene : Si vous n'arrêtez pas de pleurer, je pourrais commencer à vous plaindre et Dieu nous en garde, je devrais vous consoler en mettant un bras autour de vous.
Alex : Je ferais mieux de m'arrêter alors.

Alex : Patron, elle n'est qu'à la moitié de sa transformation, peut-être que je devrais m'occuper d'elle ? Ça pourrait être délicat.
Gene : Parfois, votre manque de confiance en moi me déçoit sérieusement, capitaine Drake.

Alex : Soyez maudit, Gene Hunt.
Gene : Pourquoi, qu'est ce que j'ai fait encore ?
Alex : Parce que malgré le machisme, les insultes, le sexisme pathétique dont vous faites preuve, vous êtes un homme bon et gentil.
Gene : Baissez d'un ton, quelqu'un pourrait vous entendre.

Gene : Vous allez revoir Boris ?
Alex : Non. Pourquoi ? Vous êtes jaloux ?
Gene : Ne vous flattez pas, trésor.


Episode 2#06
Alex : Oh, mon Dieu. C'est ça. Je pense qu'ils sont sur le point d'opérer.
Gene (à un voyou) : Tu penses que tu as des problèmes, je dois supporter ça tous les jours.

Alex : Vous savez, on oublie parfois la beauté de Londres. L'architecture, les canaux.
Gene : Un cadavre flottant à la surface.
Alex : Vous n'avez vraiment pas l'âme d'un poète, n'est ce pas ?

Alex : Nous ne pouvons pas lui dire maintenant. Regardez-le. Il essayer de faire quelque chose de bien pour la communauté.
Gene : Vous ne pensez pas sérieusement qu'on va faire un speech à l'équipe de séniles ?

Alex : Riley a raison sur un point. Pourquoi ferait-il quelque chose qui mène directement à lui ?
Gene : Il est plus sale qu'une banque en fin de semaine à Blackpool.

Gene : Le capitaine Drake, ici, fait cette chose appelée profil psychologique. Maintenant si vous me demandez, c'est beaucoup de conneries. Mais je vais tenter quand même. Donc belle maison. Belle voiture. Assez de bijoux pour faire office de phare en mer. Ça cache pas le fait que vous venez du caniveau. Et tous les parfums du monde ne peuvent pas masquer l'odeur de la crasse.
Alex : Et bien ce n'est pas un profil psychologique, vous ne faites que l'insulter.

Gene : S'agit-il d'une nécessité biologique pour les femmes de changer d'avis toutes les cinq minutes ou c'est juste moi qui suis malchanceux avec les femmes ?

Gene : Je n'ai vraiment pas envie de parler.
Alex : Qu'est ce que ça veut dire ?
Gene : Arrêtez d'aboyer comme un chihuahua enragé.

Gene : Tu sais quoi, j'ai une liste. Le Grand livre des fumiers de Hunt. Tu es directement entré dans le top 10.

Alex : Je sais que vous détestez les conneries psychologiques. Là, vous allez vraiment détester. On n'aura pas facilement des aveux, alors faites-moi confiance.
Gene : Pourquoi les femmes disent toujours ça juste avant de faire quelque chose de vraiment stupide ?

Chris (à Shaz) : Ce sera le plus beau jour de ta vie.
Ray : Et la nuit la plus décevante.


Episode 2#07
Alex : Dites bonjour à Maman Ours.

Gene : Qu'est ce que tu penses être en train de faire ?
Ray : Je le sors de là.
Gene : On veut un corps, pas de la pâté pour chien. Utilise un burin.

Gene : Quoi ?
Alex : Quoi ?
Gene : Soit vous avez une indegestion, soit vous êtes sur le point de dire "Ce n'est probablement rien mais..."
Alex : Ne soyez pas ridicule.
(Gene s'éloigne)
Alex : Ce n'est probablement rien mais...


Lafferty : Combien de temps allez-vous nous fermer ? Chaque jour perdu a des retombées et ce projet va transformer les docks. Les retards coûtent chers.
Gene : Bien, pardonnez-moi si notre petite enquête coûte à Sir Henrington Mon Cul une année de cotisation à son club privé !

Alex : Étrange que ça se termine sur un simple accident. Cependant, peut-être que c'est normal. Parfois de mauvaises choses se produisent juste. Il ne doit pas forcément y avoir une raison. Tout ce que je dois faire maintenant c'est essayer de ne pas compliquer les choses.
Gene : Bon sang, Hallelujah !

Gene : Vous, passez quelque chose de court et rejoignez-nous chez Luigi pour boire une bouteille ou deux d'Asti Spumante pour célébrer l'anniversaire de Viv.
Alex : Quelque chose de court ?
Gene : C'est supposé être une fête.

Alex : Alors, assez court ?
Gene : C'est un début.

Shaz : Je pense que nous devrions mettre tes cousins avec ma marraine.
Ray : Les Bentons ? Dis lui de ne pas porter de collier alors. Pas de bijoux du tout, en fait. Et de venir sans argent.

Ray : Oh, Alice et Elizabeth, super !
Shaz : Oui, elles sont adorables. Alice a 80 ans. Ce sont mes grands tantes.
Ray : Quoi ?
Chris : Elles sont très gentilles.
Ray : Le but d'un mariage c'est de s'enfiler la demoiselle d'honneur avant qu'elle se mette à chialer et vomir !

Martin Summers : Ecoutez, je sais que je pourrais mettre mon travail en péril mais il paraît que vous êtes réglo, totalement cachère.
Gene : A part que je ne suis pas juif et le fait que dans mon affaire le sergent Rock est 100% clair, au cas où vous vous le demanderiez.
Alex : Non.
Gene : Je suis aussi cachère qu'un rabbin à une bar-mitsva. Vous pouvez parler ici.

Alex : Je voudrais que vous me disiez ce qui se passe.
Gene : Si je vous disais tous mes petits secrets, je n'aurais plus ce mystérieux air attractif.
Alex : J'avais oublié ça.


Episode 2#08
Ray : J'ai raté le petit déjeuner. J'ai la dalle.
Alex : Oui, regardez comme vous êtes en train de dépérir !

L'employée : Sale enfoiré, fumier ! Vous l'avez tué !
Gene : Vous ne lisez pas les news ? Nous tuons seulement les gens en garde à vue.

Alex : Allez Ray. Avoir mordu dans un pénis fris ne fait pas de vous une mauvaise personne.

John Carnegie : Vous allez bien ? Vous semblez malade.
Alex : Oui, je vais bien.
Gene : Elle vient de voir les bijoux de famille d'un homme transformés en poisson pané.

Alex : J'ai besoin de vous, Chris et Shaz travaillent aussi étroitement que possible avec moi.
Ray : Parce que c'est des andouilles.
Alex : "Une coalition de volontaires".
Ray : C'est ce que je dis, des andouilles.

Gene : Je peux vous aider, trésor ?
Jenette : Je ne sais pas.
Gene : Ne soyez pas effrayée par mon après-rasage. En dessous, je suis un homme très gentil.

Alex : Serait ce un code ?
Gene : Ou il font un film porno avec Daley Thompson en vedette.
Ray : Je paierais cher pour voir ça.
Alex : Moi aussi.
Gene : Vous êtes deux pervers.

Alex : L'inspecteur Skelton a fait une découverte très importante.
Gene : Ne me dites pas, il s'avère que nous ne sommes pas des descendants du singe après tout ?

Ray : Où vont ils faire le coup ? Les camions d'or prennent des chemins différents. Ils ne vont pas nous le dire.
Chris : Nous avons la note de Tiny.
Ray : "Le casse de King Dong" ? Comment ça va aider ? Ils vont prendre un raccourci par le biais d'une usine de godes ?

Gene : J'ai vraiment cru que vous et moi... Je pensais qu'on était différents, qu'on avait une connexion.
Alex : C'est le cas.
Gene : Vous ne pouvez pas me dire la vérité.
Alex : Je l'ai fait. Je sais que vous ne pouvez pas comprendre, mais je l'ai fait.

Gene : Et si vous osez vous mettre en travers de mon chemin, je jure devant Dieu que je vous tuerai.

Martin Summers : Maintenant, vous avez perdu votre bouée de sauvetage. Votre "constante", votre Gene Hunt.
Alex : Non... Non. Il va revenir. Il sait qu'il peut me faire confiance. Il se soucie de moi.
Martin Summers : Vous êtes sûre ?

Gene : Carnegie, tu viens d'être Quattrofié !


Episode 3#01
Chris : J'ai pas trouvé de raisins alors j'ai pris un melon.

Gene : J'avais un pote appelé Brian Batts qui avait l'habitude de boire trop de vodka et finissait toujours par comater dans son vomi. Lui mettre des claques le ramenait toujours à la vie avec le sourire. Alors souriez. Vous êtes de retour.

Gene : Vous savez qu'ils vont venir me chercher ?
Alex : Oui. Il n'y a qu'une chose à faire. Faites chauffer la Quattro.

Chris : On ne pensait pas que vous reviendriez patron.
Gene : Moi non plus après vos dépositions pendant l'enquête.
Chris : Ils ont posé toutes sortes de questions auxquelles ils connaissaient déjà les réponses.
Alex : Rhétoriques.
Chris : Non, c'était de l'anglais.

Gene : Ray, si tu reviens encore ici habillé comme un prof de maths, je te peins les couilles couleur noisette et j'informe les écureuils que l'hiver arrive.

Gene : Dot Matrix
David Blonde : Des microprocesseurs pour les bornes d'arcade. Mais maintenant, je me dirige vers les ordinateurs huit bits.
Gene : Désolé, je parle pas la Science-Fiction.

Chris : C'est bien que le patron soit de retour non ?
Ray : J'ai fait tourner la baraque alors qu'il était en Espagne. Tout ce que je veux c'est qu'il me dise trois petits mots.
Chris : Quoi ? "Je t'aime" ?
Ray : "Bon boulot Ray".

Alex : Arrêter d'essayer de prouver quelque chose à tout le monde s'il vous plaît ! Ce n'est pas un jeu !
Gene : Vous m'avez manqué mais maintenant que vous êtes de retour, vous me gonflez à nouveau.

Shaz : Patron ? Téléphone.
Gene : Je suis pas là.
Shaz : C'est l'IGPN.
Gene : Je suis encore moins là.
Shaz : Ils disent que vous n'êtes pas chez vous.
Gene : Non, parce que je suis là Shaz !
Shaz : Ils veulent savoir si vous êtes là.
Gene : Et bien non !

Alex : Tant que vous y êtes, pourquoi ne pas avoir loué un hélicoptère de combat !
Gene : Détendez-vous, j'ai tiré sur tous les gens innocents dont je me soucie.

Alex : Qu'en est-il de l'homme que Gary a rencontré en prison ? Celui dont Marjorie m'a parlé. Le prof Méthodiste lié à des enlèvements.
Gene : Elle a donné un nom ?
Alex : J'ai peur que non.
Gene : Oh, super. On cherche un type qui a fait de la taule. Ca réduit nos recherches à la planète Terre et tout le Sunderland.

Chris : Police. Mettez vos mains en évidence.
Alex : Il ne cache pas d'arme, il est presque nu.
Chris : Même. Police, gardez vos mains loin de votre slip.

Alex : William Carburton. Où est-il ?
Jeune homme : Will Carburton ?
Alex : Oui, où est-il ?
Jeune homme : Avec le Christ, j'espère.
Chris : Et où pouvons nous trouver ce Christ?
Alex : Christ n'est pas un pseudo Chris. Il veut dire Jésus Christ.

Alex : Vous allez écouter ce que j'ai à dire !
Gene : Je vous écoute matin, midi et soir. Ca s'appelle Radio Drakey et c'est diffusé 24 heures sur 24.

Ray : Chopez Marjorie et raccordez sa bretelle de soutien-gorge à une boîte à fusibles. Elle parlera.


Episode 3#02
Alex : Quelqu'un s'est levé du pied gauche ce matin ?
Gene : Oui. Depuis que l'IGPN s'intéresse tant à nous, je me retrouve avec cinq fois plus de paperasse.
Alex : Vous ne pouvez pas multiplier zéro par cinq.

Gene : Quand est-elle morte ?
Le pathologiste : Il y a environ trois jours. Elle commence juste à se décomposer.
Gene : Oh, super, c'est pas mon après-rasage finalement.

Gene : Quels liens entre les villes ?
Alex : Il y a Londres évidemment. Bristol, Sheffield, Norwich et Newcastle.
Ray : Ils ont tous des équipes de foot merdiques.

Gene : Hey le canari, si t'arrêtes pas de siffler je t'arrache les lèvres.

Alex : J'ai le sentiment qu'il est sur le point de tuer à nouveau. Peut-être qu'il va choisir une femme de l'agence de Fenchurch.
Gene : Votre solution est ?
Alex : En fait, je pensais servir d'appât. Prétendre que je suis une célibataire esseulée.
Gene : Ça vous changera pas beaucoup.

Elaine Downing : Vous êtes une femme très séduisante, Mme Winslet.
Alex : Appelez-moi Kate.

Alex : Artiste préféré ?
Gene : Herb Alpert et son groupe Tijuana Brass.
Alex : Herb Alpert ?!
Gene : Oui, les femmes l'adorent. Ca leur rappelle le soleil, la mer et une partie de jambes en l'air derrière un transformateur à Torremolinos. Et vous, vous avez mis quoi ?
Alex : Georges Braque.
Gene : Vous allez attirer tous les puceaux de ce côté du Blackwall Tunnel.

Alex : Votre avis sur le sexe opposé : "Boniche au salon, cordon bleu en cuisine, putain dans la chambre".
Gene : Les femmes aiment l'honnêteté Rothschild.

Gene : Je vous l'ai dit plus d'une fois Rothschild, Nelson Mandela est un terroriste.

Alex : C'est McLean. Je l'ai rencontré au speed-dating. Il est veuf, deux enfants. C'est impossible.
Ray : C'est un truc vieux comme le monde. "Ma femme vient de mourir, j'élève mes deux enfants". Et hop, au plumard.
Gene : On dirait qu'il vous a roulé dans la farine Rotschild.
Alex : L'enfoiré. Faut qu'on le chope !
Gene : Je sais que votre fierté professionnelle est...
Alex : Piquée ?
Gene : Piétinée comme un rat mort.


Episode 3#03
Jim : Désolé d'être rabat-joie mais je reste ici encore un moment. L'IGPN veut que j'étudie les dossiers des trois dernières années. Et que j'établisse un profil sur l'efficacité à long terme de ce département.
Gene : Oh, soyez un homme Jim, dites plutôt que vous allez espionner.

Alex : Vous êtes fou.
Gene : Merci. J'ai toujours voulu une distinction pour quelque chose.

Chris : Au sujet de Ray, ils disent qu'il a inhalé de la fumée.
Alex : Ray ira bien, il inhale de la fumée depuis qu'il a neuf ans.

Gene : Si vous foutez encore plus loin que ça votre nez dans le cul de Newman, il finira plus marron que ce foutu Gandhi en pleine vague de chaleur.
Jim : Hey hey. Du calme, on ne tue pas le messager. Ou quelqu'un d'autre d'ailleurs.

Viv : On est à court de place patron, on se croirait dans une auberge de jeunesse.
Alex : C'est complètement inutile. On cherche un professionnel, pas le casting de Hair.

Viv : Elle ne ressemble pas vraiment à une anarchiste.
Chris : Elle a été arrêtée à Greenham Common. Elle a une tenture murale de Wedgie Benn. Tricotée.

Shaz : Comment savons-nous qu'il s'agit d'un homme ?
Alex : La plupart des personnes reconnues coupables d'incendies criminels sont des hommes. Il peut y avoir des pistes comme une inadaptation au travail, des problèmes sexuels, conjugaux, d'alcool.
Gene : Ca peut s'appliquer à la moitié du pays. En fait ça peut s'appliquer à la plupart des gens ici !

Jim : Y'a t-il une raison pour que je partage mon bureau avec le foutu Tour de France ?!
Gene : Je ne peux rien faire James. Restrictions budgétaires.

Jim : Ce n'est qu'un jeu pour vous. Mano et mano. C'est du latin.
Gene : Snobinardo chochotto. C'est du latin aussi.

Ray : Luigi, ressert à boire à ce mec. C'est un héros.
Luigi : Lui un héros ? C'est moi le héros. Il est presque minuit.

Barney : J'ai tagué un mur. C'est tout. C'est quoi votre taille de soutien-gorge ?
Alex : Pas dans ta catégorie, voilà ma taille de soutien gorge.

Alex : Patron, j'ai promis à ses parents...
Gene : J'ai rien promis du tout moi.
Barney : Aidez-moi.
Alex : Il a 12 ans.
Gene : Et alors ? Jimmy Osmond avait dix ans et ça ne l'a pas empêché d'infliger douleur et misère.
Alex : Ce sera quoi ensuite, le water-boarding ?
Gene : Typique. Je veux des aveux et vous voulez lui apprendre le surf.

Gene : Des pompiers qui allument des incendies ? C'est quoi la prochaine étape ? Des médecins qui tuent leurs patients ?
Alex : Ca existe.

Gene : Arrête de te foutre de moi car je sais que tu as allumé ces incendies.
Andy Smith : Non.
Gene : Un tu avais une raison, deux on t'a vu, trois ta famille te couvre et quatre tu es aussi sain d'esprit qu'une grenouille en tutu.

Shaz : Patron, c'était l'hôpital à propos du journaliste.
Gene : Il est prêt à répondre à nos questions ?
Shaz : Ca va être dur, il est mort.
Gene : Excellent ! T'as quoi d'autre pour moi ? L'incendie d'un orphelinat ? Des châtons brûlés ? Si la Reine Mère s'auto-combustionne aujourd'hui, je vais être accusé de ça aussi.

Alex : Thatcher ne risque rien, je le sais.
Gene : Vous tordez des cuillères avec ce cerveau surpuissant ?

Alex : Gardez un oeil sur Ray. Il ne va pas si bien que ça et il ne me parle pas.
Gene : Rothschild, je ne suis pas là pour babysitter mon capitaine. Je suis un peu occupé à sauver la Grande Tourte.

Alex : Alors ?
Ray : Si vous le dites à quelqu'un, je mets du poil à gratter dans votre culotte pendant un mois.

Shaz : Tout va bien patron ?
Gene : Laisse-moi voir. Gary Cooper est toujours un héros, Franny Lee est toujours un dieu et Gene Hunt est toujours le shérif de ce trou à rat du sud rempli de guignols buveurs de panachés.

Jim : Carling a bien agi. Vous devez le reconnaître. Parce que vous aviez un gros clou dans votre cerceuil Gene. En fait, dans cet endroit il y a toujours beaucoup de clous.
Gene : J'avais raison à propos d'Andy Smith et vous aviez tort. Mettez ça dans votre rapport Jimbo. "Les nuls de l'IGPN 0 - Gene Hunt et ses tripes 1".


Episode 3#04
Gene : Je ne suis pas bourré.
Alex : Mais vous avez bu.
Gene : C'est bientôt l'heure du dîner, bien sûr que j'ai pris un verre.

Alex : Je vous ai vu. Qu'est-ce qui se passe?
Gene : Vous devrez me faire confiance sur ce coup.
Alex : Désolé patron, ça ne me suffit pas.
Gene : Ok, vous m'avez eu Rothschild. C'est une méga conspiration entre moi, Linda Lovelace et Shergar.

Alex : C'est normal. Sa couverture doit rester crédible.
Gene : C'est mon royaume Rothschild. Un flic d'un autre commissariat ne peut pas éternuer ici sans ma permission.

Chris : C'est Daniel, le fils.
Shaz : Il a pris trois ans pour tentative de meurtre.
Jim : Un deal qui a mal tourné.
Gene : Il a tailladé les joues de son rival avant de le pousser par la fenêtre du quinzième étage. Le gars a rebondi plus haut que les lolos de Dolly Parton.

Jim : Prenez ça comme une opportunité. Voyez comment vous travaillez avec un autre commissariat. Une police moderne doit apprendre à travailler aussi bien comme une seule entité qu'avec des cellules séparées.
Gene : Ok, bien, au cas où vous auriez pas compris, c'était la version petit con de "vous pouvez parlez à Wilson".

Commissaire Wilson : Au fait, jolis nibards.
Alex : Est ce qu'il vient de dire...
Gene : Cet homme est infirme Rothschild, ayez un peu de coeur.

Shorty : Je dirais rien tant que j'aurais pas les mains pleines de fric.
Gene : Si parce que sinon je te fais la même chose que la dernière fois. Tu racontes à la dame ?
Shorty : Il m'a mis la tête dans les toilettes.
Gene : Vous verriez sa salle de bains, M. Propre en aurait une crise cardiaque.

Alex : Ca ne justifie pas d'entrer en contact avec un agent infiltré patron.
Gene : Y'a aucune loi qui interdit de rendre des visites. Ils vendent quoi au fait ?
Chris : Des mannequins.
Gene : Ils peuvent pas avoir une couverture correcte ? Rendez-moi l'époque des compagnies de transport maritime avec des entrepôts remplis de cartons.

Gene : Profite bien de ta promenade. Bientôt, tu devras te contenter d'une heure dans la cour de la prison puis retour en cellule. Ca sera le point culminant de ta journée, sauf si tu laisses tomber le savon dans la douche.

Gene : On va mettre Danny à genoux plus vite qu'une pute au rabais.

Danny : C'est pas moi qui ai mis de l'héroïne dans ma voiture.
Gene : Bien sûr, ça arrive tout le temps de laisser quelques kilos dans la boîte à gants.

Alex : Plus elle reste ici, plus elle sera en danger. Nous devons lui trouver un endroit sûr.
Gene : Et cet endroit qui sert du pinard bon marché ?

Alex : Au moins ça résout un problème : on n'obtiendra aucune preuve contre Terry maintenant. Tout avocat qui se respecte dira qu'on l'a fait parler de force en voyant son visage.
Gene : Merde, j'avais pas pensé à ça. C'est plus comme autrefois, quand on pouvait les suspendre par les pieds sans que le juge ne leur accorde la moindre attention.

Gene : Vous savez, vous devriez vraiment arrêter toutes ces conneries psychologiques Rothschild.
Alex : Joli tir.
Gene : Je visais sa jambe.

Gene : C'est le travail. On se salit les mains et on se chie dessus.
Alex : Je savais que vous seriez un modèle de sensibilité.

Gene : Merci Jim, pour ce que vous avez fait. Et je vous remercie également de nous faire l'honneur de votre présence, vous êtes descendu de votre tour d'ivoire pour vous mêler à nous, pauvres mortels, et je vous remercie de m'avoir donné la chance de travailler avec un homme si délicieux que vous. Parfois je suis surpris, je ne peux même pas vous regarder tellement la lumière qui émane de votre cul est aveuglante.


Episode 3#05
Gene : Réveillez-vous, Rothschild.
Alex : Lâchez-moi, je suis réveillée.
Gene : Je veux pas perdre deux mois de dur labeur à cause de vous la Belle au Bois Dormant

Gene : Vous allez vous décider à lui tirer dessus Rothschild ? Non vous avez raison, allons plutôt le renverser.

Litton : On m'a dit que tu serais là, à faire n'importe quoi.
Gene : Bah ça alors, revoilà les jumeaux gay à moustache.

Alex : Qui êtes-vous ?
Gene : C'est Litton. Commissaire salopard Litton.

Gene : Désolé d'interrompre votre rencard Keats.
Jim : J'étais en train de dire à Derek que...
Gene : Derek ? Désolé, je présume que vous parlez du commissaire tête de con ici présent.

Gene : Ce con prétentieux vient de s'incruster dans mon opération.
Litton : Et d'attraper ton suspect.
Gene : T'arriverais pas à attraper ta couille gauche même si elle était tatouée à ton nom.

Litton : Depuis la semaine dernière, Frank Hardwick est devenu ordure numéro un.
Gene : Pourquoi ? Qu'est ce qu'il a fait ? Il a vomi sur tes mocassins de nana ?

Alex : Et moi qui pensait que vous étiez arriéré. A côté d'eux vous êtes un homo erectus.
Gene : Homo quoi ? Vous êtes une obsédée.

Alex : Ils débarquent ici, essayant de piéger tout ce qui bouge. Vous croyez à leur histoire de veuves de la police?
Gene : Non, ça pue comme de la bouffe chinoise périmée.

Alex : Bonjour, nous n'avons pas été présentés correctement. Capitaine Drake.
Bevan : Capitaine ? Désolé ma belle, je croyais que vous étiez secrétaire.
Alex : Non, aussi fou que ça puisse paraître on nous laisse résoudre des crimes.

Chris : Apparemment, Hardwick a un faible pour les putes, les salons de massage, les bordels.
Alex : Cet homme a un charme fou.

Alex : Le trac ça va ?
Frank Hardwick : J'ai consulté le docteur Jack Daniel's.

Gene : Hey, Olivia Newton Skelton, va jeter un oeil derrière

Gene : Il a 25 ans de service. Il est innocent. C'est un con mais un con innocent.


Episode 3#06
Jim : Les uniformes ont mis leurs plus beaux habits pour ça. Ca va être une sacrée bagarre. Nostalgique, Gene ?
Gene : Oh je vais verser une larme tellement je suis ému Jimbo.

Shaz : L'émeute a commencé comment ?
Ray : Y'avait plus d'anguilles en gelée au menu. Blague à part, dix d'entre eux ont sauté sur les gardes, qui ont réagi à la vitesse d'une tortue paralysée.

Gene : On a une description Chris ?
Chris : Ouais, blanc, 1m75, de carrure mince.
Gene : Mince ? Ça sent la chochotte. Vous avez pas besoin de moi.

Alex : Il y va. Braveheart en Paco Rabanne.

Alex : On a ce bureau pendant que les gardiens sécurisent les autres ailes. On doit établir un contact dès que possible. Ont-ils émis des exigences quand vous étiez là-bas ?
Gene : Non, ils étaient trop occupés à nous balancer la prison pierre par pierre dans la tronche.

Alex : Vous savez, ça fait trois ans que je vous connais et durant tout ce temps je n'ai jamais été aussi près de vous haïr.
Gene : Vous cachiez bien votre jeu.

Alex : J'espère que vous avez un coeur là-dedans.
Gene : J'en ai deux. Le mien et celui d'un pauvre gars que j'ai mangé ce matin.

Gene : Sacks émet des demandes politiques au nom de ses camarades. Dites-moi, vous qui êtes une savante du cerveau, si c'est ce que font les psychopathes ?
Alex : Non, l'altruisme est un anathème pour les sociopathes.
Gene : Mince alors, essayez de dire ça la bouche pleine de tarte.

Gene : J'essaie de sortir mes hommes de là, j'ai jamais dit que j'étais parfait.
Alex : Vous êtes loin d'être parfait, vous êtes un pourri. Et je me rends seulement compte maintenant de votre puanteur.
Gene : Elle vient pas de moi, je prends des bains moussants.


Episode 3#07
Shaz : Chris tu vas bien ?
Ray : Le Chianti bas de gamme de Luigi dans un estomac vide et c'est le désastre mental assuré.

Alex : Que faites-vous ce soir ?
Gene : Je vais voir une pièce de théâtre au Royal Court.
Alex : C'est vrai ?
Gene : Non.

Gene : Bien, allons éclater quelques crânes pour Viv.
Alex : Comme il serait ému.

Gene : Votre soutif, il s'ouvre devant ou derrière Rothschild ?
Alex : Vous pouvez toujours courir pour le savoir, patron.

Luigi : M. Hunt. Quel plaisir de vous voir.
Gene : Tout le plaisir est pour toi Luigi.

Ray : Patron ! J'ai quelque chose pour vous.
Gene : Le capitaine Drake aussi et je pense que son truc est beaucoup plus intéressant.

Luigi : Signorina. Essayez de lui remonter le moral, mes autres clients sont prêts à se trancher la gorge.

Gene : Y'a quoi dans ton verre Shaz ?
Shaz : De l'eau.
Gene : Et tu veux être des nôtres ?

Menu Publicités